• Manon

Quelles sont les aides financières et subventions pour un achat immobilier ?

Vous avez pour projet d'acheter ? Et vous vous dites que votre budget est trop juste ? Il existe bon nombre d'aides dont vous pouvez peut-être bénéficier donc autant en profiter ! Ces aides ont la forme de subventions, de prêt immobilier gratuit ou encore d'aides délivrées par votre entreprise si vous êtes salarié.e. Voici un tour d'horizon des aides financières à l'achat pour obtenir un prêt immobilier.



aides financières à l'achat immobilier


Le PTZ (Prêt à Taux Zéro)


Le prêt à taux zéro permet d'obtenir un crédit immobilier gratuitement. Cependant ce prêt est soumis à certaines conditions :

  • ménages primo-accédants souhaitant acquérir leur résidence principale dont les revenus n'excèdent pas 27.000€ pour une personne et 37.800€ pour un couple.*

  • le PTZ peut être obtenu pour un achat dans le neuf mais aussi dans l'ancien à condition de réaliser d'importants travaux de mises aux normes et de respecter un seuil de performance énergétique

  • il faut acheter dans les zones B2 et C du dispositif ou dans les zones détendues (villes de moins de 250.000 habitants)

  • le prix du bien ne doit pas dépasser un certain montant en fonction du nombre de personnes composant le ménage (110.000€ pour un 1 personne, 154.000€ pour 2 personnes et jusqu'à 253.000€ pour 5 personnes et plus).*

*Il s'agit là des plafonds pour la zone B2, ils sont légèrement inférieurs pour la zone C.


Le PTZ s'obtient auprès d'une banque, la majorité des établissements financiers le proposent. Il ne peut pas dépasser 40% du coût total de l'achat et devra être compléter par un prêt immobilier ou d'autres aides. Le différé obtenu sera plus ou moins long selon les revenus du ménages.


Les travaux à réaliser dans l'ancien pour obtenir le PTZ doivent représenter au moins 25% du coût total de l'opération et être des travaux de rénovation lourde : création de surfaces habitables, modernisation du bien, assainissement ou encore travaux destinés à réaliser des économies d'énergie.


Le Prêt Conventionné (PC) ou le Prêt à l'accession sociale (PAS)


Le prêt conventionné (PC) et le prêt à l'accession sociale (PAS) sont destinés aux acquéreurs qui achètent leur résidence principale ou aux propriétaires qui réalisent des travaux d'amélioration ou d'agrandissement dans leur logement. Ces prêts sont octroyés par les banques ayant passé une convention avec l'Etat.


Les taux proposés pour ce type de prêt sont moins avantageux que les taux actuels (autour de 3%) mais ils permettent d'avoir l'Aide personnelle au logement uniquement pour les logements anciens situés en zone B2 et C hors Ile-de-France, Genevois français et Côte d'Azur.


Le PC

  • non soumis aux conditions de revenus

  • achat résidence principale (RP) ou locatif si le logement est la RP du locataire

  • concerne l'achat de logement neuf, ancien ou pour des travaux servant à améliorer le logement actuel (montant >4000€).

  • surface minimum de 9m2 pour une personne seule ou 16m2 pour deux personnes

  • peut servir à financer l'intégralité de l'opération ou se cumuler avec un autre type de prêt (taux zéro, Action-logement, PEL, prêt relai ou prêt fonctionnaire)

  • durée de 5 à 35 ans avec un taux fixe maximum de 3,55%

Le PAS

  • frais de dossier plafonnés à 500€

  • prêt garanti par une hypothèque sans taxe sur la publicité foncière avec frais de notaire minorés

  • soumis au plafond de revenus

  • peut servir à financer l'intégralité de l'opération ou se cumuler avec un autre type de prêt (taux zéro, Action-logement, PEL, prêt relai ou prêt fonctionnaire)

  • taux fixe ou variable sur une durée de 5 à 35 ans, inférieur à 0.60% du PC

Les aides à l'achat : APL, ALS ou ALF


Très connues en ce qui concerne la location, les aides au logement sont aussi proposées pour l'achat sous certaines conditions : revenus du foyer, composition de la famille, géolocalisation du bien... Il s'agit également d'une aide au primo accédants pour l'achat d'une résidence principale.


L'Allocation Logement Familial (ALF), l'Allocation Logement Social (ALS) ou encore l'Aide Personnalisé au Logement (APL) sont attribuées par la CAF et sont réservées à l'achat de logement anciens dans les secteurs tendus contrairement aux autres aides, qui donnent un coup de pouce aux acquéreurs pour acheter dans les zones détendues.


La somme allouée dépend de votre situation au moment de votre dépôt de dossier auprès de la CAF. Vous pouvez faire une simulation directement sur le site de la CAF.


Le prêt Action logement (ancien 1% logement)


Ce prêt est octroyé par votre employeur. Il est ouvert normalement à tous les salariés de société de plus de 10 personnes et peut vous servir d'apport personne. Il a le même taux que le Livret A au 31 décembre de l'année qui précède la demande et sert à financer une petite partie de votre acquisition vous aurez droit à 7000€ minimum et 25000€ maximum en fonction de la localisation du bien et de la composition de votre famille.


Ni le salaire ni l'ancienneté ne semblent jouer pour l'obtention de ce prêt, mais en général les entreprises favorisent les plus bas salaires. Si le logement ne nécessite aucun travaux, vos conditions de revenus ne devront pas excéder les plafonds de ressources du PAS (Prêt d'Accession Social).


Le PEL (Plan Epargne Logement)


Le principe est simple, l'épargne constituée pour un achat de logement produit des intérêts et vous donne droit à un prêt plus important car l'apport est supérieur.


Comme les autres aides, cela concerne l'achat ou la rénovation d'un logement qui constitue la résidence principale de l'acquéreur.


Tout le monde peut ouvrir un PEL et céder ses intérêts à un membre de sa famille. Il est cependant possible d'avoir qu'un seul PEL par personne.


Les caractéristiques du PEL :

  • épargne bloquée pendant minimum 4 ans

  • PEL actif pendant 10 ans

  • versement initial de 225€ puis 540€/an soit 45€/mois

  • dépôt plafonné à 61.200€

  • taux d'intérêt de 1% depuis le 01/08/2016

  • prêt maximal de 92.000€

  • taux du prêt de 2.20% depuis le 01/08/2016

En cas de retrait avant les 4 ans vous aurez des pénalités.


Vous avez une vision globale des aides disponibles pour accompagner les primo-accédents dans l'achat de leur résidence principale. Je reste à votre disposition pour discuter de votre projet d'achat immobilier !

24 vues0 commentaire