• Manon

Comment obtenir un prêt immobilier (plus) facilement ?

Dernière mise à jour : avr. 1

La pierre continue d'être une valeur refuge et investir dans l'immobilier reste un bon moyen de placer son argent. Et ce malgré la crise car pas mal d'investisseurs ont vu leur placement financier fondre comme neige au soleil. Cependant pour pouvoir investir il faudra dans la majorité des cas obtenir un prêt immobilier afin de couvrir l'ensemble des frais liés à un achat immobilier. Ce n'est pas mince affaire vu les temps qui courent, donc voici quelques conseils pour obtenir plus facilement un prêt immobilier.



prêt immobilier
Obtenir un prêt immobilier


Avoir une situation professionnelle stable


Pas besoin d'avoir un salaire à 5 chiffres pour pouvoir investir, le principal c'est d'avoir une situation professionnelle stable. Le CDI ou la fonction publique sont les deux professions qui permettent le plus facilement d'obtenir un prêt.


Il faut d'autre part éviter d'être en période d'essai mais aussi avoir un historique assez conséquent avec votre entreprise. Si cela fait plusieurs années que vous êtes dans la même entreprise et que votre poste (donc votre salaire) a évolué, ce sera en votre faveur pour obtenir un prêt.


Si vous êtes indépendant ou chef d'entreprise, ce sera plus compliqué. Il faudra présenter au moins 3 bilans avec de bons résultats à votre banque ou courtier pour espérer pouvoir obtenir un prêt. Si votre activité existe depuis moins 3 ans, ce sera au cas par cas mais vous ne vous facilitez pas la tâche. Il faut cependant savoir que certaines personnes ont déjà obtenu un prêt immobilier même en étant au chômage donc rien n'est impossible.


Avoir un dossier et un projet cohérent


Plus votre projet sera ficelé moins la banque ne pourra vous faire d'objection qui pourrait venir entraver l'obtention de votre prêt. Présentez-vous devant le banquier avec un dossier complet qui reprend :

- un descriptif de votre situation

- vos trois derniers bulletins de salaire

- vos trois derniers relevés de compte

- un descriptif de votre projet : localisation, surface, prix d'achat, quelques photos, loyer escompté s'il s'agit d'un investissement locatif ainsi qu'une étude de marché du secteur


S'il s'agit d'un premier achat que ce soit pour votre résidence principale ou pour un investissement, assurez-vous d'avoir en tête les directives du HCST (Haut Conseil de la Stabilité Financière) du moment. A l'heure où j'écris cet article :

- taux d'endettement inférieur à 35%

- apport de 10% environ

- durée du crédit de 27 ans maximum


Les conditions se sont assouplies par rapport à 2020.


Assainir ses comptes bancaires


Il faudra présenter des comptes bancaires sains, en tout cas sur les 3 derniers relevés que vous devrez remettre au banquier ou au courtier. C'est à dire que vous ne devrez pas être à découvert ni avoir des dépenses démesurées. Par exemple un virement supérieur à 500 ou 1000€ selon vos habitudes de dépenses, même si c'est exceptionnel.


Il faudra aussi éviter les dépenses inutiles.

Surtout si elles sont à deux doigts de vous mettre dans le rouge (vacances, weekend, shopping, frais liés à une passion trop onéreuse...).


Globalement, il faudra vous contenter d'avoir des mouvements bancaires classiques :

- votre salaire

- factures diverses (électricité, internet...)

- paiement de votre loyer

- quelques sorties (restau...)

- dépenses courantes (courses, crèches, crédit de la voiture...)


Se faire accompagner par un professionnel


Le courtier en crédit fait le même métier que moi mais pour les crédits bancaires. C'est à dire qu'il va chercher auprès de ses partenaires bancaires le crédit le plus intéressant en fonction de votre situation.


Vous aurez donc le choix entre plusieurs banques pour obtenir un prêt immobilier. Ce service engendre un coût équivalent à 1000€ environ, ce sont les frais de courtage. Mais votre courtier est censé vous faire économiser afin d'obtenir un prêt plus intéressant que si vous cherchiez seul. Les frais de courtage sont donc absorbés par l'économie réalisée.


Ne pas perdre espoir


Si vous obtenez un premier refus car ne vous ne rentrer pas forcément les cases (CDI ou taux d'endettement inférieur à 35% par exemple), ne baissez pas les bras. Ce n'est pas parce qu'une banque vous a dit non que toutes les banques seront défavorables à vous accorder un prêt.


Contactez des banques dans d'autres régions ou dans la région de votre achat ou encore renseignez-vous sur les aides accordées pour l'obtention d'un prêt immobilier. Elles sont nombreuses et pourront selon le contexte débloquer la situation.


Valider votre budget auprès d'une banque ou de mon courtier partenaire représente la première étape de votre projet immobilier.


52 vues0 commentaire